Le contrat Assurance vie comme compte pivot

loi-girardin En résumé loi-girardin
Performances loi-girardin Fiscalité loi-girardin Conclusion
L’assurance vie est un des meilleurs placements actuellement disponibles sur le marché de l’épargne à long terme. Elle permet d’amplifier l’effort de trésorerie en assurant au souscripteur  des revenus futurs tout en renforçant sa protection familiale. C’est à la fois un outil d’épargne et de transmission du capital et elle s’est imposée comme le placement préféré des français, en témoigne le volume des contrats souscrits chaque année et le niveau des versements effectués (les 2/3 de l’épargne des ménages vont dans l’assurance vie).
Etant donné sa souplesse de fonctionnement l’assurance vie peut convenir à un large public allant de l’épargnant qui veut se constituer et faire fructifier un capital à l’investisseur qui souhaite utiliser ce support à des fins de constitution et de transmission de patrimoine.
Le contrat d'assurance vie permet de répondre favorablement à une autre problématique pour tout investisseur sur support immobilier locatif : faire travailler les fonds disponibles sur un compte et qui ne serait pas rémunéré.  

En résumé

La vocation d’origine de l'assurance vie est de garantir le versement d’un capital ou d’une rente. En utilisant des contrats multi-supports, vous avez plusieurs possibilités. Pour la partie en euros, le contrat comporte une faible volatilité et sécurise les sommes versées nettes de frais d’entrée et de versements. Pour la partie en unités de compte, les montants investis sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Il existe dans ce cadre beaucoup de fonds avec des volatilités plus ou moins importantes suivant votre profil d'épargnant.

Le contrat prévoit des frais d’entrée et de versements, ainsi que des frais en cours de vie du contrat et des possibilités d’arbitrage souvent gratuites plusieurs fois par an. Sa durée ne dépend que de la situation patrimoniale du souscripteur et de sa volonté à utiliser le plus longtemps possible les atouts du contrat.



Avec le contrat d'assurance vie, vous répondez efficacement à l’ensemble de vos objectifs patrimoniaux :


loi-girardin-defiscalisation La constitution d’un capital en douceur, en effectuant des versements programmés afin de lisser la rentabilité de votre investissement sur le long terme.
loi-girardin-defiscalisation Préparer votre retraite, en vous constituant sans effort un complément de retraite afin de recevoir le moment venu un capital, des revenus périodiques ou une rente viagère.
loi-girardin-defiscalisation Assurer une épargne de précaution à vos proches
loi-girardin-defiscalisation Bénéficier de revenus réguliers, avec la possibilité dès la souscription de percevoir des revenus périodiques tout en bénéficiant d’une très faible fiscalité sur les plus-values.
loi-girardin-defiscalisation Epargner pour financer un projet personnel
loi-girardin-defiscalisation Nantir le contrat d’assurance vie en garantie d’un emprunt In Finé par exemple.
loi-girardin-defiscalisation Accéder à une multitude de supports et profiter des performances de l’ensemble des marchés financiers
loi-girardin-defiscalisation Préserver la disponibilité de votre capital, en effet vous pouvez à tout moment récupérer sans pénalité tout ou partie de votre épargne investie. Vous bénéficiez pour cela des avances et des rachats partiels ou totaux.
loi-girardin-defiscalisation Bénéficier d’une fiscalité privilégiée sur les revenus et les plus-values, en réalisant des arbitrages libres au sein du contrat sans vous acquitter  de l’impôt sur la plus-value. Vous limitez fortement l’imposition lors des rachats.
loi-girardin-defiscalisation Optimiser la transmission de votre patrimoine en organisant à l’avance un partage de celui-ci tout en préservant vos proches en toute simplicité

 

haut de page cap projets

Fiscalité en 2018 sur les assurances vie


Contrat souscrit depuis le 26 septembre 1997 :

pour les versements avant le 27 septembre 2017,

Les 4 premières années, les intérêts sont taxés à 35% (PFL) ou imposition des gains sur le revenus (IR).
Entre la 4ème et la 8ème année, les intérêts sont taxés à 15%.
Au delà de 8 ans 0% jusqu'à 4600 € par an de plus-values pour un célibataire et 9200 € pour un couple marié ou pacsé. Au delà les intérêts sont taxés à 7,5%.
 Les prélèvements sociaux eux (17.2%) s’ajoutent à cette imposition, ils sont prélevés annuellement sur un contrat en euros et au moment d’un rachat sur les contrats multisupports. 

 Versement depuis le 27 septembre 2017 :

imposition des gains au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8%, ou sur option à l'IR, durant les huit premières années. Après huit ans et l’application de l’abattement annuel (4.600 euros/9.200 euros), un prorata est calculé : 7,5% de PFL jusqu’à 150.000 euros de cotisations nettes puis 12,8% de PFU au-delà. L’option à l’IR est toujours possible. Les prélèvements sociaux (17,2%) non retenus au fil du temps (sur les unités de compte et les gains avant 2011 des fonds en euros des contrats multisupports) le sont lors du retrait.


Fiscalité en cas de décès (contrats alimentés depuis le 13 octobre 1998)


• Primes versées avant 70 ans : exonération du conjoint ou du partenaire pacsé ; et jusqu’à 152.500 euros pour chaque autre ­bénéficiaire (taxe de 20% de 152.501 euros à 852.500 euros ; taxe de 31,25% au-delà).

Primes versées après 70 ans : exonération du conjoint ou du partenaire pacsé. Pour les autres bénéficiaires, les gains ne sont pas taxés et les primes suivent le barème fiscal des droits de succession après un abattement commun de 30.500 euros (sur les contrats ouverts depuis le 20 novembre 1991).


Les vieux contrats sont totalement exonérés


Les contrats les plus anciens doivent être précieusement conservés, surtout si vous disposez d’un patrimoine conséquent car ils profitent d’une exonération totale d’impôt en cas de retrait et lors de leur transmission au décès.

Parmi les vieux contrats, sont totalement exonérés d’impôt sur les gains : les contrats souscrits avant le 1er janvier 1983 et les contrats souscrits après le 1er janvier 1983 sur lesquels l’assuré n’a effectué aucun versement après le 25 septembre 1997.

Parmi les vieux contrats, sont totalement exonérés de taxation au décès : les contrats ouverts avant le 20 novembre 1991 sur lesquels tous les versements ont été effectués avant le 13 octobre 1998 ; les contrats ouverts depuis le 20 novembre 1991 et alimentés, avant les 70 ans de l’assuré, jusqu'au 12 octobre 1998.

Les arbitrages au sein du contrat sont exonérés de tout impôt sur les plus-values.

En ce  qui concerne la rente viagère, celle-ci sera soumise à l’impôt sur le revenu pour :

70% de son montant en cas de mise en route avant 50 ans
50% de son montant de 50 à 59 ans
40% de son montant de 60 à 69 ans
30% à 70 ans et plus
Bien sur elle sera également soumise aux prélèvements sociaux de 17.2%.

Régime successoral de l’assurance vie.

Lors de l’ouverture d’un contrat d’assurance vie, le souscripteur peut désigner comme on l’a indiqué un ou plusieurs bénéficiaires. En cas de décès de l’assuré, les bénéficiaires reçoivent l’intégralité des capitaux avec une fiscalité successorale qui va dépendre de trois critères :
La date d’ouverture des contrats

L’age du souscripteur
La date de versement des primes

tableau Helisara

 

haut de page cap projets

Conclusion

Le contrat d'assurance vie vous permet donc une souplesse de fonctionnement exceptionnelle avec une liberté totale de versements, vous investissez à votre rythme. Vous avez la liberté de répartir votre épargne comme vous le souhaitez pendant toute la durée de votre investissement. Et enfin le plus important car il permet à l’investisseur d’utiliser ce contrat comme un compte rémunéré, c’est la disponibilité absolue de l’épargne ; En effet a tout moment vous pouvez demander sans frais ni pénalité, des avances, des rachats partiels, d’un rachat total et enfin d’une rente viagère.

Bien sûr comme tout contrat vous pouvez le nantir au profit d’un prêt immobilier.

haut de page cap projets

Pour en savoir plus

contact Entrez en contact avec notre service commercial
   


Gestion de Patrimoine - Financements - Placements - Immobilier - Contacts - Mentions légales Tous droits réservés, Cap Projets 2007